Avoir une veilleuse dans la chambre de bébé est une question pour beaucoup de parents. Découvrez la lanterne magique 2.0 de Trousselier pour éclairer votre choix !

L’Expert

Ergothérapeute libérale spécialisée sur les enfants et tout-petits et instructrice certifiée en Stimulastik ® (baby gym), je suis mère de jumeaux âgés de 2 ans. Dans mon cabinet et pendant les séances du Stimulastik j’utilise des jeux pour stimuler et entraîner les différents sens et la motricité globale des enfants dès lors naissance jusqu’à l’adolescence.

LanterneMagiqueLa lanterne magique 2.0 Sophie la Girafe

J’ai testé la lanterne Revolution 2.0 de Trousselier avec Sophie la girafe. Une lanterne de forme carrée avec des étoiles et supports en bois aux angles, une jolie décoration même éteinte.

Elle fait office de projecteur d’étoiles et dispose de 4 berceuses préenregistrées. La lanterne est sans fil, que je trouve pratique pour le transport et l’utilisation (aucun fil pour les enfants à tirer).

 

Première approche

J’ai utilisé le produit surtout allumé dans un espace un peu sombre avec la plupart des lumières éteintes, pour mieux voir les étoiles et pour les images de la lanterne.

Dans un premier temps, je l’ai allumée un soir à la maison avant d’aller au « dodo », mes jumeaux en pyjamas, doudous et biberons dans les mains. La lanterne convient bien pour se calmer avant d’aller au lit. Au début ils ont regardé, n’ont rien dit puis après un moment ils ont demandé « que-est-ce-que c’est ? » et ont essayé d’interagir avec la girafe : » coucou » et « au revoir ». Petit à petit ils ont commercé à explorer les boutons aussi et comme la lanterne est fragile, je suis restée à côté pendant l’utilisation.

Maintenant on utilise la lanterne quand les enfants ont besoin de se calmer et quand ils le demandent, posée sur sol ou sur une table.
A part à la maison, j’ai aussi utilisé la lanterne pour la dernière partie des séances de Stimulastik : on a éteint la lumière et allumé la lanterne, elle a attiré le regard des bébés (3 mois à environ 1 an), les parents se sont placés autour de la lanterne, les bébés sur le ventre sur le tapis ou dans les bras de leur maman, on a profité de cette distraction pour faire un massage des pieds et dos des bébé.

L’effet calmant de la Lanterne Magique

Avant d’utiliser la lanterne j’ai eu un doute, je me demandais si mes enfants allaient apprécier car à l’âge de 2 ans ils sont plutôt dans le mouvement ou la manipulation, mais l’un d’entre eux a vraiment aimé et en redemande.

Quand la lanterne est bien chargée, on l’allume et la place sans fil sur une surface.
Personnellement j’essaie de ne pas utiliser les écrans à lumière bleue avec mes enfants (téléphone, tablette, télévision) et je trouve que la lanterne est une bonne alternative. Il n’y a pas trop de détails (girafe et étoiles) et pas trop de couleurs non plus. Donc après avoir regardé la lanterne effectuer un ou deux tours il connaissaient l’histoire, et les répétitions ont un effet calmant.
On peut changer les mélodies et utiliser sa propre musique. Il faut prendre le temps de bien connaitre les boutons pour une utilisation optimale de la lanterne magique, car les symboles sur les boutons sont difficiles à voir, surtout quand on a éteint la lumière.

Détails de la lanterne magique

Je trouve que le produit convient dès que le bébé commence à s’orienter vers le monde autour de lui, vers environ 5-6 mois. Chaque enfant est différent et il faut toujours respecter sa réaction et adapter l’utilisation du produit. Pour la première fois, avec un petit bébé, je conseillerais d’allumer la lanterne dans un espace éclairé (pour que la lumière bleue n’ait pas un impact trop fort), sans musique et avec une image fixe. Ensuite au fur et à mesure ajouter la musique, baisser la lumière de l’espace et laisser l’image tourner.
Il faut un adulte présent si l’enfant peut y accéder et la manipuler car elle est fragile mais si le bébé est dans un lit à barreaux et la lanterne hors de sa portée, on peut la laisser sans problème.

Pour moi, ce produit a plusieurs avantages :

  • éducatif : on peut se concentrer sur la stimulation d’un sens à la fois (la vue) et l’isoler, si on désire ou ajoute la musique (l’ouïe)
  • émotionnel : la répétition de l’histoire et la musique ont un effet calmant
  • ludique : dans un esprit calme l’enfant peut réfléchir et bien ranger dans sa tête toutes les expériences de sa journée